La Reine des Poissons

Résumé

Reprise d’une version d’un conte de tradition orale d’Haïti, écrite et interprétée par Mimi Barthélemy accompagnée à la guitare par Amos Coulanges.

Ce conte merveilleux se termine par le mariage mystique du pêcheur Lormilis avec la divinité féminine de la mer, "La reine des poissons" nommée parfois "La femme Thazar" et par le mariage des jumeaux du pêcheur, Ti Yaya et Ti Yéyé avec les deux filles du roi du pays, Immacula et Immaculée. C'est un conte chanté qui plonge ses racines dans la tradition orale du vaudou haïtien.

A propos de « la reine des poissons » par Gérard Barthélemy :
C’est une bien belle histoire faite d’amour, de courage et de magie. Mais qui est en fait la Femme Thazar qui est plus grosse qu’une baleine et qui règne sur l’eau profonde des océans ?
Beaucoup parmi ses aspects évoquent un personnage de contes afro-américains ; celui de la sirène qui apporte la vie et la mort, qui séduit et peut ressusciter. Beaucoup situent l’origine de ce personnage, à la fois séduisant et dangereux, dans le monde effroyable où se sont vus plongés les esclaves pour rejoindre les côtes d’Amérique. L’élément liquide constituant la seule liaison, la seule passerelle avec l’Afrique natale : il était normal de le considérer comme celui où se trouvent les destins. On retrouve ce personnage aussi bien dans le culte de la sirène que dans celui de Mami-Wata, le « mère de l’eau ». L’eau étant l’élément liquide générateur de vie en même temps que royaume des esprits qu’il faut que l’âme traverse pour retourner en Afrique ?

C’est aussi le chemin que prennent les dieux africains venant porter secours à leurs fidèles plongés dans l’enfer de l’esclavage. C’est donc le lieu où se retrouvent les jumeaux : l’Africain et l’Américain, fils de la même mère et qui partagent les mêmes armes dans la vie : une machette, un chien et une bouteille d’eau au pouvoir magique qui permettent de combattre le monstre à sept têtes. Celui-ci est significativement, l’ennemi de l’eau, de cette même eau qui permettra la résurrection finale de compère Lormilis.

Mimi Barthélemy et Amos Coulanges ont reçu en 1989 pour l’interprétation de ce conte le prix de la Francophonie d’Acteurs d’Evry

Details

Avec Mimi Barthélemy, Amos Coulanges à la guitare, Renaud de Manoël à la régie lumières
Durée du spectacle : 1 heure
Pour Tout Public à partir de 7 ans
1 Livre CD de la reine des poissons est disponible chez Kanjil édition

 
Conception / Réalisation : orfaon.net © Compagnie Ti Moun Fou - 2004-2017